Pour Sergio Coronado, ils sont partout !

Fringant député EELV de la 2e circonscription des Français de l’étranger (Amérique Latine et Caraïbes), Sergio Coronado est, en séance, l’un des parlementaires les plus assidus aux débats sur le mariage pour tous.

Sergio Coronado, député assidu

Il n’a pas grand mérite : tous les parlementaires français, qu’ils siègent à gauche ou à droite de l’hémicycle, qu’ils y siègent d’ailleurs ou pas, sont tous aujourd’hui plus assidus que les ministres eux-mêmes. Ces derniers ne viennent même plus en séance lorsque l’Assemblée discute d’un sujet qui les concerne au premier chef. C’est ainsi que, toute la nuit dernière, c’est la pauvre Christiane Taubira, frigorifiée, qui s’est dévouée pour remplacer au pied levé Dominique Bertinotti.

La ministre déléguée à la Famille n’avait pas cru bon devoir se rendre au Palais Bourbon alors que les députés y débattaient d’adoption et de filiation. Distraction, inadvertance, mégarde ou, plus sérieusement encore, coupe de blues après le méchant recadrage opéré à son encontre par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, depuis Phnom Penh[endnote Le week-end, Jean-Marc Ayrault aime prendre son camping-car et sillonner les routes de France. Comme il n'a pas un grand sens de l'orientation, il s'est retrouvé dimanche au Cambodge où, répondant à une question d'un journaliste, il a infirmé, de façon cinglante, les déclarations de sa ministre déléguée à la Famille sur le vote en mars d'une disposition permettant aux couples de femmes d'avoir accès à la PMA.] ? Va savoir.

Au moins, en restant chez elle, Dominique Bertinotti s’est préservée de toute nouvelle bévue malencontreuse dans l’hémicycle et, en optant pour l’oreiller plutôt que les devoirs liés au maroquin, elle s’est gardée aussi de tout faux pas sur Twitter et les rézosociaux. Sergio Coronado aurait été bien inspiré de suivre l’exemple de la ministre déléguée à la Famille en consacrant son beau dimanche à l’oisiveté. Ça lui aurait évité de lâcher un tweet malheureux à propos d’Hervé Mariton :

La faute de l’abbé Mariton

Donc, pour Sergio Coronado, Mariton va à la messe le dimanche matin. Ce n’est pas un crime – du moins, on le suppose. Mais de quoi le député EELV peut-il bien tenir que son collègue de l’UMP soit un chrétien grand teint ? La componction dont parfois Mariton fait usage, lorsqu’il parle en joignant les mains ? Son nom, qui sonne enfant de Marie ? Son opposition au mariage pour tous, qui le rangerait illico parmi les ouailles de Mgr Vingt-Trois ? Ses pulls en v qu’on l’imagine acheter par vingt-cinq – même coupe, même taille, mais de coloris aussi différents qu’hasardeux ?

M. Coronado est pris en flagrant délit de faciès. Car Hervé Mariton n’est pas chrétien, mais juif.

On ne conseillera trop à Sergio Coronado de ne pas trop persister dans cette voie un peu sordide où l’on attaque, avec bonhommie, son adversaire sur ses allégeances religieuses. Non seulement on se trompe souvent, mais en plus on a toujours tort.

Tiens, pour éviter de futurs déboires à Sergio Coronado, qui est un jeune parlementaire – il a 42 ans et c’est son premier mandat –, un tuyau : si le président du groupe UMP vient à ne pas siéger un vendredi soir à l’Assemblée nationale, pas la peine de faire une vanne sur rabbi Jacob et la synagogue, ni de parler du teint halé, du nez proéminent et des doigts évidemment crochus de Christian Jacob. Malgré son nom, il n’a même pas l’honneur d’être juif.

FacebookTwitterGoogle+LinkedInPartager

7 Réactions à "Pour Sergio Coronado, ils sont partout !"

  • avatar
    Vincent L. 4 février 2013 (08:29)

    Les catholiques ? Partout ? Je ne sais pas. Mais Dieu l’est certainement !

  • avatar
    flashytong 4 février 2013 (09:14)

    Monsieur Coronado n’en est plus à une confusion près ! Voici ce qu’il déclarait samedi matin lors de la première séance de samedi matin à l’assemblée : « Alors que vous n’avez pas cessé, au cours de ces débats, de faire référence à la loi naturelle, permettez-moi de vous dire que, pour notre part, nous lui préférons la volonté des hommes, l’État de droit, et donc l’égalité des droits. »
    Avouez que pour un élu écologiste, la déclaration est pour le moins cocasse…

  • avatar
    RoSaCe 4 février 2013 (09:56)

    Dernier paragraphe excellent!

  • avatar
    xly 4 février 2013 (14:27)

    A ses temps perdus M. Mariton est également Polytechnicien.

  • avatar
    François Miclo 4 février 2013 (15:08)

    Oh, s’il vous plaît, xly : pas d’information classée X !

  • avatar
    Francisco Marto 4 février 2013 (15:45)

    Monsieur Mariton adore les causes perdues.
    En son temps, il défendait âprement de Villepin. Pour le résultat qu’on sait..
    Gageons que cette fois encore, l’issue sera la même.

  • avatar
    NOURATIN 4 février 2013 (17:37)

    Je vous rassure, le délit de faciès, dans ce sens là ça ne fonctionne pas. C’est un délit exclusivement réservé aux chrétiens, je dirais même aux catholiques. Les autres n’y ont pas accès.
    Eh oui, malgré le 4 Août et le règne des socialos, il reste encore des privilèges dans cette République.

Réagir

L'adresse de voter courriel ne sera pas publiée.