Hollande dégringole normalement

François Hollande dégringole dans les sondages, fortement et rapidement. C’était prévisible et c’est mérité. Le Président se cache derrière une crise sans précédent. Son prédécesseur aussi. D’où l’on pourra dire que les deux ont le même problème. Si Nicolas Sarkozy a été désélu, c’est bien parce qu’il n’avait pas de politique cohérente, il faisait dans l’agitation « mesuriste », il faisait des coups, pour finir dans la contradiction complète, en désignant des bons et des méchants.

François Hollande fait exactement l’inverse. Il ne dit rien, il reste mutique. Il demande qu’on lui fasse confiance. Sans voir les cartes. Comme au poker. Mais la démocratie n’est pas une table de jeu. Sauf à croire que le chef de l’État ne sait pas où il va, ce qui est difficilement crédible, les Français sont arrivés à la conclusion logique qu’il sait, mais ne veut pas dire… Alors ils lui tournent le dos.

Hollande, le mutique qui sait

Il sait que prendre aux riches pour donner au pauvres est une vieille lune qui ne rapporte que des miettes de broquilles. Il sait qu’il va devoir mettre à contribution les classes moyennes, d’une manière ou d’une autre. Peut-être en rognant le quotient familial, un ballon d’essai lancé il y a plusieurs mois déjà. Il sait qu’il va être obligé d’augmenter les impôts sur le revenu, en ne faisant pas glisser les tranches d’imposition vers le haut conformément à l’évolution du taux d’inflation.

Il sait qu’il va demander des efforts aux pauvres aussi qui seront affectés par les taxations au forfait avec augmentation de la TVA ou de la CSG, avec peut-être aussi des mesures impopulaires comme la non augmentation de prestations, les allocations familiales, par exemple. Et peut-être faudra-il revoir à la baisse les allocations chômage et la durée de cette protection. Il sait aussi qu’il y a de l’argent à prendre chez les retraités, dont la plupart sont des pauvres, ou des pas très riches. Il sait encore qu’il va falloir, d’une manière ou d’une autre, bloquer les salaires dans la fonction publique, et éviter la croissance automatique du nombre de fonctionnaires de l’État et des collectivités.

Il sait également que la compétitivité des entreprises ne s’améliore pas en leur demandant toujours plus d’impôts et de taxes, il sait donc qu’il va être obligé de demander des efforts aux salariés. En Europe, la durée moyenne de travail tourne autour de 37 heures. Partout, elle a été négociée. Sauf en France où Martine Aubry a imposé les 35 heures à coups de pieds dans le cul, de la manière la plus stupide que l’on puise imaginer. Du caca de technocrate. Supprimer les 35 heures ferait exploser le PS, alors on oublie. Mais demander aux salariés de travailler plus pour gagner pareil est inévitable. En supprimant des RTT ou des jours fériés. Ou encore en demandant des efforts de flexibilité aux salariés.

Toucher aux avantages acquis de ses électeurs

Le mutisme de François Hollande s’explique pourtant. Quelle que soit la direction vers où porte son regard, il voit qu’il va devoir demander le plus d’efforts à ses différentes clientèles politiques. Les bobos des classes moyennes, les pauvres, les retraités, les syndicats, les salariés, les chômeurs. Et nous n’avons pas évoqué les barons socialistes qui relèvent les ponts-levis de leurs féodalités clientélistes… Alors il vient à la télé en demandant qu’on lui laisse le temps de son quinquennat pour « redresser » la France. Cinq ans de confiance totale et aveugle, aucun citoyen dans aucune démocratie n’accepterait cela, et il aurait bien raison.

En attendant, il compte sur la concertation. Il s’imagine naïvement que quelques mois de palabres vont initier les changements radicaux qui s’imposent. Qui vont lui servir d’alibis, c’est sûr. On rappellera à ce propos que deux pays riches qui s’appauvrissaient très vite en raison de l’accumulation de leurs lourdeurs économiques et sociales ont fait leur mue réussie, mais après des années de négociations. Il s’agit du Canada et de la Suède, qui ont trouvé des solutions très différentes, mais entièrement en harmonie avec leur culture et leur histoire. Alors quelques mois de commissions et de groupes de travail, il ne faut pas en attendre trop, sinon quelques rustines plus ou moins durables et coûteuses.

Tout changer sans que rien ne change. Voilà le grand défi de François Hollande. Tout changer sans mettre à bas les grands équilibres, basés sur les « avantages acquis  » de toutes les catégories de la population. On ne peut pas dire que cela soit impossible, mais c’est à tout le moins extrêmement difficile. Les citoyens de ce pays, qui sont moins stupides que ne le prétend la classe politique de gauche comme de droite, savent aussi que personne ne passera entre les gouttes. Personne.

Ne pas le leur dire est le meilleur moyen pour François Hollande de perdre toute crédibilité et d’échouer dans son entreprise.

FacebookTwitterLinkedInPartager

24 Réactions à "Hollande dégringole normalement"

  • avatar
    Marie 24 septembre 2012 (15:24)

    Quelle crédibilité? aucune! dès le départ on le savait très friand des balablas et des synthèses , tout ce qui fait accoucher l’éléphant d’une mouche. Il est pusillanime et ça ce n’est pas une découverte non plus il suffit de voir sa gestion du PS. Il a divisé les français bien plus que ne l’a fait Sarkozy , il a menti et ça c’est impardonnable … Il suffit d’écouter autour de soi , les gens de gauche se taisent. Il a détricoté ce qu’a fait Sarkozy pour le retricoter en changeant juste les mots qui fâche! jamais les socialistes français ne sauront et c’est bien dommage des sociaux démocrates et Hollande ne sera jamais Goran Persson! Le Président normal n’est bon qu’a inaugurer les chrysanthèmes et à ne surtout pas fâcher sa base électorale si fragile! Philippe Tesson et bien plus sévère que vous François et à juste titre!

  • avatar
    Marie 24 septembre 2012 (15:26)

    oups je vois que cet article est de Gérard Scheer , rendons à César…
    http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/philippe-tesson/tesson-hollande-le-fiasco-total-24-09-2012-1509388_543.php

  • avatar
    Patrick 24 septembre 2012 (15:31)

    Là, c’est plutôt « rendons à Gérard… »
    :-)

  • avatar
    rackam 24 septembre 2012 (15:58)

    Patrick,
    :)))

  • avatar
    Marie 24 septembre 2012 (15:59)

    :D

  • avatar
    Florence 24 septembre 2012 (22:28)

    Hollande n’a aucune crédibilité. Il est caramélisé.
    Il peut toujours venir nous « dire la vérité », cela ne le rendra plus crédible. Comment pourrait-il être crédible alors que
    ses premières mesures ont été :

    – de remettre l’âge de la retraite à 60 ans pour une certaine catégorie de salariés ( irresponsable, la France entière le savait !)
    – d’ augmenter l’allocation de rentrée scolaire de 25 %
    – de supprimer la TVA sociale.

    Après toutes ces largesses, son virage à 180 degrés est incompréhensible à l’ensemble des Français, qu’ils soient de gauche ou de droite.

    C’est parfaitement irresponsable de réclamer 30 milliards au Français, alors qu’on vient de vider les fonds de tiroirs.

    Et puis, il suffit de savoir que les énarques sont de retour en masse dans la garde rapprochée de Hollande pour savoir que nous sommes foutus. A-t-on jamais vu un énarque fabriquer autre chose qu’une usine à gaz qui ne fonctionne pas et qui coûte très cher ?

    Hollande la ferme car en fait, il ne sait pas quoi faire : comme il n’y a rien dans le manuel du parfait petit énarque sur la crise que nous vivons, il est largué.

  • avatar
    Florence 24 septembre 2012 (22:32)

    Côté crédibilité, j’oubliais un point essentiel : comment nous faire gober qu’il faut ratifier le Traité européen sans y toucher alors que pendant la campagne électorale il était contre et voulait le renégocier.
    Ce type est définitivement un clown.

  • avatar
    Tibor Skardanelli 24 septembre 2012 (22:38)

    Florence voyons vous êtes trop dure, Hollande n’a jamais réellement demandé à se retrouver dans cette galère, c’était le grand priapique qui devait nous diriger.

  • avatar
    Florence 24 septembre 2012 (22:40)

    Encore une dernière pour la nuit :
    Hollande vient de se faire ridiculiser par les Verts à propos de ce fameux Traité européen.

    Les Verts vivent aux crochets du PS ( groupe parlementaire, ministres) et voilà comment ils remercient Hollande !

    Je trouve cela vraiment très drôle.
    Et dire que son premier ministre est tout aussi branquignole !

  • avatar
    Florence 24 septembre 2012 (22:41)

    Tibor,
    :-D

  • avatar
    xly 24 septembre 2012 (23:01)

    Hollande ne fait peut-être pas grand chose, mais le « sombre Ayrault », luiil travaille. La preuve « Il a chargé jeudi l’ancien président du Conseil d’orientation des retraites à réfléchir à la création d’une instance de réflexion prospective et d’expertise sur les politiques publiques, ouverte aux partenaires sociaux. La réflxion portera sur le champ de compétence de l’instance, son mode de fonctionnement ou encore son positionnement par rapport aux autres instances et organismes qui ont actuellement dans ce champ un rôle de dialogue et d’expertise ».

    Avec les duettistes Hollande-Ayrault la France est mal partie. Alors que la Crise est partout, on démonte et remonte les serrures à Matignon !

  • avatar
    Tibor Skardanelli 24 septembre 2012 (23:42)

    Ah Xly, que cette langue bureaucratique est épaisse.

  • avatar
    Patrick 25 septembre 2012 (08:49)

    XLY, c’est du pur pipotron, cette citation

  • avatar
    Marie 25 septembre 2012 (16:11)

    @Xly, rien compris à ce charabias mais j’ai idée de ce que mon mari en dirait dans son langage de corps de garde Mais c’est vrai que c’est juste pour faire riche;)

  • avatar
    rackam 25 septembre 2012 (16:47)

    Marri serait le mari de Marie

  • avatar
    Marie 25 septembre 2012 (17:46)

    non pas rackam non pas sa réponse serait beaucoup plus trivial et entomologiste:)

  • avatar
    rackam 25 septembre 2012 (17:54)

    Oui, Marie, je sais, dans le sud-ouest on est plus direct. Mais les mouches y sont moins maltraitées que dans les hautes sphères parisiennes.

  • avatar
    Tibor Skardanelli 25 septembre 2012 (17:57)

    Rackam enfin, qui vous dit que c’est mal les traiter ! Votre homophobie dépasse les bornes !

  • avatar
    rackam 25 septembre 2012 (18:18)

    Complainte du phoque en cabinet.

    C’en est trop, je n’en puis plus de voir ce gâchis
    On m’oublie, on m’esquive, je ne saurais me taire.
    Au lieu de m’honorer, gratis et sans chichis
    Les conseillers virils de tous les ministères
    Délaissent le phocidé, ni prude ni défraîchi
    Et s’en vont, plume en main, sodomiser diptères.

  • avatar
    xly 25 septembre 2012 (19:56)

    Les mouches et les phoques pourront-ils eux aussi bientôt, se marier ?

  • avatar
    Tibor Skardanelli 25 septembre 2012 (20:23)

    En tout cas ils n’ont pas attendu le feu vert du parlement.

  • avatar
    rackam 25 septembre 2012 (20:34)

    xly,
    les moches et les fous ont déjà commencé, alors…

  • avatar
    rackam 25 septembre 2012 (20:35)

    Skarda,
    le feu vert, ils l’ont au derrière. Ganz komisch nicht wahr?

  • avatar
    xly 25 septembre 2012 (22:44)

    Moi je croyais que c’était le feu ruge qu’ils avaient au derrière . On en apprend des belles tous les jours.

Réagir

L'adresse de votre courriel ne sera pas publiée.